Vision

1.       Optimiser les petits espaces

Le Fonds propose d’optimiser des espaces vacants ou peu utilisés pour y mettre en places des propositions artistiques pluri-disciplinaires provisoires ou pérennes. 

Compte tenu des aléas et des incertitudes du nouveau calendrier politique et sanitaire, nous considérons qu’il est urgent de mettre en place des zones de proposition artistique de petite jauge qui permettent d’établir un maillage serré de la proposition artistique en France au niveau local. 

La petite jauge, outre le fait qu’elle diminue les risques de contamination, permet une plus grande agilité en cas d’annulation ou de reports de dates dus à des contraintes sanitaires.

Nous investissons donc des lieux de petite taille avec des jauges jusqu’à 200 personnes maximum et choisissons des performances artistiques adaptées à ces contraintes techniques.

2.       Une offre pluri-disciplinaire et transverse

(« Comme de longs échos qui de loin se confondent,
Dans une ténébreuse et profonde unité,
Vaste comme la nuit et comme la clarté,

Les parfums, les couleurs et les sons se répondent. »)

Nous pensons fermement que tous les arts et les sciences ; toutes les  formes de culture communiquent les unes avec les autres. 

Nous avons à cœur de créer des lieux qui soit des plates-formes d’échanges entre les savoirs, et les disciplines.

La plupart des festivals et des évènements que nous organisons sont ainsi pluri-disciplinaires et ont pour ambition de fédérer comme public autour d’eux des citoyens de toute catégorie sociale et de toute culture. 

3.       Un thème en commun

Pour réunir ces disciplines diverses nous les articulons autour d’une thématique commune à laquelle chaque proposition répond de façon singulière.  Ainsi, chaque proposition devient la pièce d’un puzzle dont l’ensemble de la programmation est le tout et qui permet de dessiner non pas une assertion mais un état des lieux de la thématique choisie.

Ce regroupement thématique sert de fil conducteur aux spectateurs de nos évènements. Par ailleurs, il permet aussi l’édition de revues et livres d’art associés à chaque évènement.

4.       Diversité et inclusion

Nous pensons que l’art est une passerelle entre les cultures. A ce titre nous nous efforçons de créer des évènements qui soient accessibles à tous. Pour que les plus démunis puissent aussi avoir accès à l’art, nous nous efforçons d’organiser des évènements gratuits parmi nos manifestations.  

Méthode

Ecoute / Réceptivité

Chaque nouveau projet naît de l’observation du réel et d’un territoire.  Quand un lieu ou un édifice n’est pas utilisé à la hauteur de son potentiel, nous faisons tout pour proposer une façon de le mettre en valeur. 

La première étape de notre démarche consiste à identifier les lieux qui sont susceptibles d’accueillir une de nos propositions. 

 

Inventivité / In Situ

Une fois un nouveau lieu identifié, il s’agit de formuler une proposition qui soit la plus en accord possible avec les données existantes du lieu. Quelle est la nature du quartier où s’insère le lieu ? Quelles sont les attentes des citoyens qui pourraient en être les usagers ? Quelles sont les possibilités singulières que ce lieu offre à développer ? Tels sont les questions qui nous animent lors de cette première phase de diagnostic.

Partage / Collectivité

Une fois les premiers jalons du projet ébauché, nous avons soin de nous entourer le plus étroitement possible des acteurs publics et privés qui pourraient coopérer avec nous. Tout le monde est invité à prendre part d’une façon ou d’une autre au projet. Bénévolat, mécénat, soutien financier ou en nature, il s’agit d’intéresser le plus de monde possible déjà en lien avec ce lieu pour l’inviter à créer avec nous. 

 

Audace / Expérience

Enfin, lorsque tout est réuni pour l’accueil et la présentation des savoirs et formes artistiques choisis, nous invitons chacun à faire preuve d’audace pour que toutes les expériences proposées soient les plus originales, les plus attractives possibles.